Petite histoire d'un patrimoine

© Roland Gauvry .

Depuis la fin du 19e siècle, la région liégeoise a vu naître, se développer et mourir plus de trente-cinq marques de motocyclettes.

Avec en tête de file les Saroléa, FN et Gillet, les motos liégeoises ont été à la pointe du progrès dans tous les types de véhicules : depuis les humbles utilitaires jusqu'aux prestigieuses motos de sport et de course. Des pilotes fameux se sont illustrés à leur guidon, aussi bien en vitesse pure qu'en endurance ou en motocross, en Belgique et à l'étranger.

Certaines de ces marques n'ont eu qu'une existence éphémère, d'autres au contraire ont bien résisté, mais aucune toutefois n'a survécu à la succession de la crise des années '30 et de la guerre 40-45, suivie de l'essor de la voiture "bon marché".

Notre industrie motocycliste, comme celle de nos voisins, aurait dû investir dans le renouvellement de ses machines-outils, dès lors que le marché n'était plus demandeur de "motos de tous les jours" et pas encore friand de "motos loisirs".